Création

L’importance de la qualité d’impression de votre rapport de stage

Avant de passer à la soutenance, rendre le rapport de stage en version papier s’impose. Ce dernier suit une évaluation de l’établissement dans lequel l’étudiant effectue sa formation. Toutefois, pour valider le fichier, les responsables réclament le respect de certaines règles. Logiquement, le contenu du dossier doit être précis et bien structuré, mais aussi, une impression de qualité serait un plus.

Pourquoi faire attention à l’impression du rapport de stage ? Quelles sont les techniques pour y arriver ? Voici quelques explications sur ce sujet.

L’intérêt d’une impression de qualité

Avec l’évolution de la technologie, plusieurs fonctionnalités s’offrent aux étudiants et aux professionnels en matière d’impression. La plupart de ces options leur permettent de personnaliser et de parfaire leur réalisation. 

Les responsables s’attendent à des textes faciles à comprendre. Avant d’intégrer le monde professionnel, ils s’assurent que les étudiants mettent en valeur la qualité de leur travail. Quoi de mieux que le compte-rendu pour s’en rendre compte ? 

Durant l’évaluation, quelques facteurs sont pris en compte comme l’alignement des couleurs, le choix des teintes et bien sûr, la finition. 

Quelques astuces pour l’impression du rapport de stage

Une relecture 

La première étape pour réussir son rapport de stage consiste à vérifier que le contenu ne dispose pas de faute d’orthographe, de grammaire ou même de ponctuation. En cas d’erreur, l’évaluateur va penser que vous n’êtes pas une personne sérieuse. 

Notons également que le rapport de stage figure comme un dossier académique évalué selon le niveau de langue employé par l’étudiant

Afin de limiter les erreurs, la meilleure solution, c’est de demander à un proche de relire le document. Désormais, il devient même possible de contacter un professionnel pour y effectuer quelques corrections si nécessaire.

Le choix du bon format

Plusieurs formats s’offrent à vous pour conserver votre compte-rendu. Seulement, le format PDF reste le meilleur. Avec ce dernier, la mise en page du dossier reste la même. 

Par exemple, si vous rédigez le contenu sur un fichier Word, vous pouvez l’exporter en PDF. Après cette étape, faites une dernière vérification. Cela vous permet de visualiser en entier le fichier et de vous assurer que tout est correct, surtout pour les tableaux et les photos. 

Les exemplaires à imprimer

Pour l’impression d’un rapport de stage, l’idéal est d’imprimer trois documents. Le premier s’offre à l’enseignant référent, le second se remet au maître de stage et le dernier reste pour vous. 

Quoi qu’il en soit, passer par un outil de vérification de plagiat s’implique. Cela prend seulement quelques minutes. Le but, c’est de s’assurer que le document ne contient pas de contenu dupliqué. Selon le logiciel employé, vous apercevez le pourcentage du texte unique et du texte dupliqué, les ressources et les modifications nécessaires. 

Les critères à respecter pour l’impression

Les étudiants doivent respecter quelques critères pour imprimer leur compte-rendu.

Tout d’abord, le document se fait au format A4.

Comment choisir entre Recto et recto-verso ?

Le choix dépend, principalement, du nombre de pages et du budget. Seulement, avec une impression de thèse recto-verso, l’ajout de pages blanches  en fin de chapitre peut-être nécessaire si il finit par une page impair, en effet il faut rajouter une page blanche pour que le début du nouveau chapitre s’ imprime sur une page impaire. 

Couleurs ou noir et blanc : qu’est-ce qui convient le mieux ?

Selon les conseils des experts, l’usage des deux méthodes ne présente aucun inconvénient. En fonction du nombre de pages à imprimer et du budget à disposition, il s’avère essentiel de déterminer quelle partie mettre en couleur et laquelle mettre en noir et blanc. 

Le grammage du papier

Ensuite, le choix du grammage influe beaucoup sur la qualité du rendu final du rapport de stage. Sur les pages internes, des feuilles de 90g à 120g suffisent. Pour la couverture, on utilise du papier allant de 200 gr à 300 gr. 

En réalité, plus l’épaisseur de chaque papier devient importante, plus le document gagne des points en termes de qualité.

Si certaines pages sont en couleurs, un grammage de 90 convient. Cela permet de conserver au mieux les teintes. 

Autre facteur important, le choix du papier en fonction du type d’encre utilisée. On distingue deux types d’imprimantes : jet d’encre et laser.

Il convient d’utiliser, pour un meilleur rendu colorimétrique, un papier conçu en fonction de l’imprimante utilisée, il suffit de vérifier sur l’emballage du papier, le type d’imprimante qu’il est conseillé d’utiliser pour avoir le meilleur rendu possible. En principe, le papier jet d’encre à un traitement de surface spécifique pour avoir un rendu colorimétrique optimal.

La reliure

Enfin, la reliure du rapport de stage joue un rôle primordial sur la réussite du rapport de stage. Plusieurs solutions se proposent aux utilisateurs :

  • La spirale plastique compte parmi les plus choisies. Comme particularité, c’est la moins coûteuse puisqu’elle met en valeur les couleurs noires et blanches.
  • La spirale métallique coûte un peu plus chère, mais offre un aspect professionnel.
  • La bande adhésive en toile tissée ou appelé aussi “bande thermo collé” ressemble à une bande, collé sur la tranche de l’impression avec un débord sur les deux pages de couverture d’un centimètre environ. Elle est cependant de moins en moins utilisée.
  • Le dos carré collé se présente comme une reliure proche de celle des livres de poche. Les professionnels la recommandent. Les pages sont collées à l’intérieur d’une couverture comprenant la 1er page et dernière page de couverture ainsi que l’épaisseur de la tranche.

Chacune d’entre elle apporte des avantages pour la présentation et l’impression d’un rapport de stage, d’une thèse ou d’un mémoire. Cela dépend aussi du nombre de pages à imprimer.

Cet article vous a plu ? Découvrez nos articles similaires

Qu’est-ce que la Digigraphie ?

Qu’est-ce que la Digigraphie ?

Encore récente, la digigraphie, connue aussi comme la reproduction digitale d’un objet d’art commence déjà à avoir du succès. C’est une technique professionnelle qui permet de reproduire une œuvre d’art. Les artistes se tournent vers l’utilisation des imprimantes...