Impression

Quelles sont les différences entre le CMJN et le RVB  ?

Artiste, étudiants, bureaux d’étude et même architectes, la connaissance des différents modes de couleur s’impose. Le CMJN et le RVB sont les modes de colorimétrie les plus connus. L’un comme l’autre permet la création des objets publicitaires convenables à vos attentes. Qu’est-ce qui les distingue ? Comment choisir entre les deux pour la création de vos fichiers ?

La définition de ces 2 modes de colorimétrie

Le CMJN 

Connu aussi comme le CMYK en anglais, le CMJN se définit comme une impression basée sur les couleurs suivants : cyan, magenta, jaune et noire. 

Ce procédé aide à créer un grand nombre de teinte (15 millions) à partir du CMJN : Cyan, Magenta le Jaune et le Noir. Le Noir sera également utilisé pour les textes.

Le RVB 

Appelé « Trichromie », le RVB ou encore RGB en anglais désigne un système de codage informatique des couleurs similaires aux réelles. 

En fait, l’écran d’un PC forme une couleur grâce aux 3 teintes primaires suivantes : rouge, vert et bleu. Ces dernières créent alors de petites mosaïques invisibles. C’est donc là que le codage RVB intervient et ajoute une valeur à chacune d’entre elles. Certains paramètres comme la saturation, le contraste ou bien la luminosité peuvent les influencer. 

Ce mode désigne alors dans ce cas les nuances employées sur les écrans. 

Avec le RVB, les teintes que vous voyez sur les écrans n’affichent pas le même rendu sur un support (papier ou tissu). 

Le principe d’utilisation

Quand choisir le CMJN ?

Pour chacun de vos projets de création qui sera voué à être imprimé, choisissez alors le CMJN. Que le procédé nécessite une visualisation sur écran ou pas, le résultat obtenu sera toujours plus précis. La possibilité de choix de couleurs est d’ailleurs assez vaste. 

Dans le but d’améliorer l’image de marque de votre entreprise, le besoin de concevoir des cartes de visite, des panneaux ou des dépliants peut vite se faire ressentir. Le CMJN constitue alors la solution idéale.

En publicité et en marketing, pour les flyers, les brochures et les supports promotionnels, optez également pour ce mode de couleur.

À quel moment opter pour le RVB ?

La trichromie (RVB) s’emploie si l’écran est la destination finale de la création. Cela concerne les ordinateurs, les tablettes, les appareils photo, les téléphones … 

Aujourd’hui, la conception de pages Web et d’applications connaît un véritable essor. Le choix du RVB s’impose donc pour personnaliser la couleur des icônes, des boutons, etc. C’est aussi bénéfique pour optimiser l’image d’une marque en ligne et sur les médias sociaux tels que YouTube ou bien LinkedIn.

Les formats possibles avec le CMJN

Les fichiers PDF s’adaptent mieux aux CMJN. Ils conviennent d’ailleurs à tous les programmes. Toutefois, pour l’impression d’affiches par exemple, le TIFF, JPEG et EPS sont acceptés. <

La consultation de l’avis d’un imprimeur s’avère cependant nécessaire pour connaître le format fichier qui correspond à ses habitudes. Certains professionnels ont des préférences, cela dépend également de leur matériel d’impression.

Quel format convient le mieux au RVB ?

Avec le RVB, les fichiers JPEG conviennent parfaitement. Ils s’adaptent à toutes les tailles et les qualités recherchées. Ils sont par ailleurs lisibles sur n’importe quel écran. Les fichiers GIF peuvent aussi s’employer dans le but de capturer les mouvements afin de réaliser une image animée. 

Comme fichier source, le PSD reste, à ce jour, le plus choisi. Dans le cas où vous souhaiteriez une image avec de la transparence, choisissez le format PNG. 

Les formats TIFF, et EPS ne correspondent pas à la trichromie. Ils ne s’ouvrent pas sur la majorité des outils et logiciels employés. Ils risquent en même temps de prendre plus de place en termes de données.

Les avantages et les inconvénients 

Les points forts et points faibles du CMJN

Opter pour le CMJN est une solution qui vous assure en rapidité, efficacité et économie. Vous pourrez imprimer un large panel de couleurs hormis les teintes spéciales (fluos, or, argent et Pantone). Pour une impression de grande quantité sur n’importe quel support, vous pouvez créer un visuel personnalisé en un rien de temps. 

Le seul souci est que certaines teintes ne garantissent pas toujours un rendu répondant à ses attentes. 

Les atouts et défauts du RVB

Le RVB vous aide à concevoir toutes les couleurs possibles. La qualité des nuances ne dépend que de celle de l’écran sur laquelle elles s’affichent. Seulement, il ne s’emploie que pour optimiser le design de vos éléments graphiques.

Création de fichiers : quel mode de couleur faut-il choisir ?

Tout dépendra de l’utilité de votre projet. Si votre projet a vocation à être imprimé, vous devrez choisir le mode CMJN. Cela implique tout de même le respect de quelques règles : calibrage de l’écran, création d’images et de polices de qualité, etc.

 À l’inverse, si votre création n’est visible que sur écran, tel qu’une page web, un logo, ou une bannière pour vos réseaux sociaux, le mode RVB sera donc le plus adapté.

Cet article vous a plu ? Découvrez nos articles similaires

Tout savoir sur l’impression sur cadapack

Tout savoir sur l’impression sur cadapack

Aujourd’hui, dans l’univers de l’imprimerie, l’usage du carton plume ou cadapack devient une tendance. C’est un panneau léger qui contient une mousse rigide en polystyrène. Du papier recouvre cette dernière afin de lui donner un aspect lisse et naturel. Opter pour ce...